dimanche 14 octobre 2018


Aube et crépuscule
ne distillent aucun poison.

Pourquoi choisir le noir ?

Ouvrir les yeux,
les fermer,
la paix peut
demeurer.

Je choisis la paix




samedi 13 octobre 2018


Cette douceur qui se pose
sur une feuille
qui va bientôt
tomber...

Transparence
qui révèle
mais sans violence...

j'aimerai être ainsi,
caresse pour cette part
qui n'attend pas
la condamnation...

mais l'apaisement.

Cette conscience
a déjà tout,
pure lumière d'automne...

suivre le chemin en forêt,
quelques signes simples
qui ne trompent pas....

Accepter d'être aussi
la douceur en soi...






vendredi 12 octobre 2018



Plus un bruit.
La prairie a un coeur.
Elle sait, elle devine.

Elle n'empêchera personne
de s'allonger.
Elle accueille.

Chaque brin d'herbe
montre une étoile
où l'on peut se perdre.

Elle aime les silencieux,
ceux qui n'ont plus rien à dire
et ceux qui n'ont plus peur.

La prairie connait
des mélodies secrètes.
Ne peuvent les écouter
que ceux qui préfèrent
être des fenêtres
plutôt que des diamants.



jeudi 11 octobre 2018



Enchantement....sans fin









En un instant,
en un instant seulement,

le chant est là,
le chant qui n'appartient à personne.

Pourquoi parle-ton
d'un paysage riant ?

Un arbre peut-il rire ?

Cela ne m'appartient pas.
Pas de main mise.

Et l'arbre rit, rit, rit...





mercredi 10 octobre 2018



C'est étonnant
cette réduction progressive
de la vision,
cette écranisation
qui m'emprisonne.

Ecran de cinéma,
écran de télé,
ecran de téléphone,
plus petit encore,
et quoi d'autre...

D'écran en écran,
comme un mur
qui m'écrase,

pour ne plus rien voir,
et se rassurer,
oublier,
nier

le vertige d'être.



mardi 9 octobre 2018

 
Bain de soleil.
La feuille ne cache rien.
 
Pas d'énervement
même en ses nervures.
 
La feuille singulière
se colore.
 
Elle s'endort
dans de l'or.
 
Je me détends du temps,
lâche encore, et encore.
 
La vie monotone,
c'est la vie emportée,
la vie de l'ailleurs,
la vie chiffonnée.
 
L'automne donne le ton.
Je m'abandonne,
je m'abandonne,
à la vie nuancée.